Service local du RÉCIT Commission scolaire de Kamouraska - Rivière-du-Loup

7 choses que j’aimerais apprendre sur les blogues

mercredi 5 septembre 2007 par Martin Bérubé

Article très librement traduit de l’anglais "7 Things You Should Know About Blogs"


Mise en situation :

Depuis quelques temps déjà, Mme Côté cherchait des solutions pour augmenter les interactions et les échanges dans le cadre de son cours sur le Monde contemporain. Par expérience, elle sait que l’écriture permet de réfléchir sur les concepts et ainsi faire émerger les connaissances. Elle décide alors d’expérimenter les blogues.

Les blogues sont des journaux personnels en ligne qui permettent de publier des opinions et d’obtenir des commentaires suite à la rédaction de billets. Comme pour un site Web conventionnel, il est possible d’y référer des sites Web spécialisés comme ceux traitant des questions internationales.

Pour présenter l’outil à ses élèves, Mme Côté fait une démonstration en classe en publiant un billet sur Internet. Elle y insère des hyperliens référant des sites Web spécialisés afin d’appuyer son opinion ou valider un concept. Et par un simple clic de souris, elle publie le tout directement sur Internet.

Elle invite alors ses élèves à s’inscrire en ligne pour obtenir un compte. Elle encourage ceux-ci à écrire des billets au sujet du contenu vu en classe et de s’appuyer de l’information trouvée sur les sites Web spécialisés en politique internationale afin d’appuyer son propos. Elle suggère aux élèves de lire chacun des billets produits par les autres élèves et de les commenter.

Sur son propre blogue, Mme Côté écrit des billets servant de modèle à ses élèves. Elle réfère aussi « les bijoux de la semaine » dans le but d’encourager ses élèves à en écrire d’autres. D’ailleurs, quelques-uns de ses billets sont des réactions aux propos de ses élèves dans le but de nuancer les opinions de ceux-ci. En réagissant dans ses billets aux propos tenus par ses élèves ou en commentant les billets de ceux-ci, elle se rend compte que les élèves sont beaucoup plus intéressés par le contenu du cours et qu’ils ont des propos beaucoup plus nuancés que lorsqu’elle tentait de soulever des discussions dans la classe. Les blogues favorisent aussi « l’éclatement des murs de la classe » puisque des parents, d’autres enseignants ou des experts des questions internationales interviennent dans les échanges. Les propos des élèves sont mieux construits et plus nuancés puisqu’ils savent qu’ils s’adressent au public en général ; que leurs propos ne demeurent pas dans la classe.
Autre aspect intéressant de l’utilisation des blogues, c’est qu’il existe un dispositif appelé « trackback » qui permet d’aligner la discussion virtuelle sur d’autres sujets ; il est plus facile de suivre l’évolution de la pensée d’un élève, mais surtout d’un groupe d’élèves.

En fin d’année, suite à l’expérimentation des blogues, Mme Côté constate que l’utilisation de ceux-ci est une façon efficace d’amener les élèves à produire des textes, à partager des opinions en plus de favoriser l’intérêt des élèves à suivre l’actualité politique. Les échanges à la suite de la publication des billets sont beaucoup plus riches et pertinents et sont en lien avec le contenu de formation. De plus, les billets constituent des traces précieuses pour évaluer le développement des compétences en lien avec la discipline. Elle constate aussi que plusieurs d’entre eux ont pris le goût à l’écriture. L’an prochain, elle pense bonifier ses billets en ajoutant des images, des cartes géographiques, des photographies, des bandes audio et même de courts vidéos pour mieux illustrer ses propos en lien avec le contenu de ses cours.


• Qu’est-ce que c’est ?

Le mot blogue provient de la réduction du mot anglais weblog qui signifie « journal intime sur Internet ». Un blogue est constitué de billets, publié de façon chronologique, auquel les gens peuvent réagir en écrivant des commentaires. Facile à créer et à utiliser, les blogues sont devenus des outils de communication très populaires sur Internet. De journaux intimes, les blogues sont devenus des outils intéressants pour publier des éditoriaux personnels en ligne portant sur des sujets très spécifiques. Les blogues favorisent la constitution de communautés d’intérêt virtuel autour de sujets particuliers, ces communautés apportant des points de vue nuancés autour des sujets traités favorisant ainsi la démocratisation de l’information.


• Qui l’utilise ?

Avec le temps, l’outil s’est démocratisé surtout parce qu’il est maintenant possible de publier sur Internet sans devoir coder les textes en format HTML ; c’est l’application Web qui s’en charge. Aujourd’hui, des milliers de personnes utilisent les services gratuits tels que « Blogger » pour simplifier, automatiser et accélérer le processus d’édition en ligne. Les blogues sont des lieux de rencontre virtuel qui s’intéressent autant aux loisirs, au commerce, à l’actualité et à la politique. Plusieurs blogues présentent l’opinion de l’auteur ; d’autres se concentrent sur des sujets particuliers et permettent aux gens de réagir aux propos tenus dans les billets. Il existe des blogues de groupe, des blogues de famille, des blogues communautaires et des blogues de corporation. WarBlogs (un produit de la guerre de l’Irak), LibLogs (blogs de bibliothèque), et EduBlogs (blogue portant sur l’éducation) sont des exemples de blogues traitant de questions particulières. En éducation, le personnel enseignant utilise les blogues pour exprimer ses avis, pour favoriser les échanges en lien avec le contenu des cours et comme outil de formation. Ils favorisent les interactions entre l’enseignant et les élèves parce qu’ils offrent un espace pour échanger, soit par l’écriture de billets, soit par la rédaction de commentaires ou de « trackback ». Ils favorisent et gardent des traces de l’évolution des propos en lien avec le contenu du cours.


• Comment ça fonctionne ?

L’administration d’un blogue est aussi simple que d’utiliser un webcourriel comme Outlook Web Access ou Hotmail. Les blogueurs écrivent des billets grâce à une application en ligne. Cette application présente deux sections : Une section privée où il est possible d’éditer les billets et d’y insérer des hyperliens qui réfèrent à d’autres blogues ou pages Web qui traitent du sujet ; ce qui fait que les billets sont généralement courts. Une section publique où les billets sont publiés et où il est possible d’écrire un commentaire en lien avec le sujet traité. Autre avantage des blogues, c’est qu’ils sont munis d’un dispositif (fils RSS) permettant d’avertir grâce à un logiciel (agrégateur) les lecteurs assidus de la publication d’un nouveau billet. La section publique permet aussi de faire la recherche de billets par date de publication ou par mot-clé. Généralement, la plupart des « blogueurs » (personnes qui animent un blogue) sollicitent la rétroaction, stimulant la communication bidirectionnelle entre les lecteurs et les auteurs. Les lecteurs peuvent fournir une rétroaction en laissant des commentaires sur la page du blogue ou en signalant une réponse sur leur propre blogue en utilisant un dispositif appelé le « trackback ». Un « trackback » informe des blogueurs quand un de ses billets est référencé par un autre blogue. Ainsi, il est possible de connaître la popularité d’un billet par le nombre de « trackback » qui lui est attaché.

Généralement, la « blogosphère » (le monde virtuel des blogues) s’autocensure en ne portant pas attention aux moins bons billets ou commentaires ; les idées impopulaires sont simplement ignorées. Par contre, le fait d’être référencé par un blogueur populaire augmente la réputation et la notoriété de celui-ci. Par ce système de recommandations et de référencement, un filtrage collaboratif a émergé de la blogosphère.

• Pourquoi est-ce important ?

Puisque les blogues engagent dans un processus de partage de connaissances, de réflexions et discussions, ils attirent souvent plusieurs lecteurs intéressés par les questions traitées. Les blogues deviennent un composant important du paysage d’Internet, fournissant à des auteurs et à des lecteurs la possibilité de s’exprimer, de réagir, de faire des liens avec d’autres sujets connexes sans censure et sans tenir compte de la rectitude formelle des médias. La simplicité d’utilisation des blogues provoque des discussions ouvertes quasi immédiates, faisant des blogues un lieu de rendez-vous idéal pour des discussions de grande envergure parmi les communautés virtuelles constituant Internet en lien avec des sujets d’actualité. Les blogues stimulent la croissance des communautés d’intérêts. L’autocensure, par le phénomène du référencement et de la collaboration peut favoriser de nouvelles façons d’évaluer, de contrôler, de critiquer de façon constructive l’émergence de connaissances chez les élèves.


• Quels sont les inconvénients ?

Puisque les blogs sont souvent produits et maintenus par des individus, ils peuvent induire une information imprécise ou suspicieuse. Les utilisateurs visitant un blogue pourraient être confondus croyant visiter un site spécialisé ; car, en fait, il s’agit simplement d’un endroit virtuel favorisant les échanges d’opinions. À la différence des espaces de clavardage, les blogues sont asynchrone (les échanges sont différés dans le temps). Ils offrent donc un type différent de lieu de rendez-vous pour permettre à des individus de s’exprimer, de proposer leurs avis, leurs idées et leurs façons de voir les choses. Certains propos tenus sur des blogues personnels pourraient être inadéquats sur un blogue institutionnel. Le respect du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle est un autre sujet de préoccupation pour les autorités scolaires, puisqu’il est facile d’utiliser du matériel sans l’approbation des dépositaires des droits d’auteurs. Les blogues sont également fortement volatils. Les blogueurs peuvent éditer ou supprimer des billets, et cette nature éphémère peut rendre des billets difficiles à archiver ou à classer. De plus, comment contrôler le fait qu’un ancien élève utilise encore son blogue après avoir quitté l’établissement scolaire ?

• Quelles sont les perspectives futures de l’application ?

Les blogues prolifèrent à une vitesse exponentielle. On estimait à 50 millions d’utilisateurs en 2005 et le nombre de blogues ne fait que s’accentuer. Puisqu’il est facile créer et modifier des blogues, cette application Web occupe une place unique dans le cyberespace, bien plus encore que les forums de discussion qu’utilisent habituellement les communautés d’intérêt. Les blogues sont publics et ont une durée de vie habituellement plus longue qu’un site Web traditionnel, ce qui fait qu’ils se tissent dans des rapports étroits avec d’autres blogues qui ont les mêmes préoccupations. En tant que tels, les blogues peuvent servir d’outil éducatif à la réflexion, à la coconstruction des connaissances et au partage.
Les blogues en tant qu’application Web continuent à évoluer, qu’ils soient éducatifs ou non. Le personnel enseignant aura avantage à identifier clairement ce qui est attendu comme production de la part des élèves. Il devra régulièrement fréquenté ceux-ci pour éviter les écarts d’écriture. Des buts très clairs et des exercices structurés sont les caractéristiques qui augmentent la valeur éducative des blogues.


• Quelles sont les implications pour l’enseignement et l’apprentissage ?

Utilisés avec les élèves en tenant compte de leurs avantages et de leurs limitations, les blogues sont des outils de plus en plus utilisés en technologie éducative. Les blogues peuvent être utilisés pour susciter la réflexion sur des sujets scolaires, la démarche d’orientation professionnelle ou l’actualité ; ils peuvent également produire et publier du contenu de formation ou des productions d’élèves. Puisqu’ils peuvent alimenter les agrégateurs grâce au fils RSS, il est facile pour tout intervenant (enseignants, parents, experts,...) d’être averti des modifications qui surviennent sur le blogue d’un élève permettant d’augmenter le partage de cette information parmi les individus intéressés.

L’utilisation pédagogique des blogues offre l’opportunité de développer l’autonomie des élèves et favorise l’interaction avec les pairs. Les blogues fournissent aussi un forum favorisant les discussions qui dépassent la salle de classe et même le contenu de formation pour aborder des sujets comme la culture, la politique, et d’autres secteurs d’exploration personnel. Les blogues favorisent aussi la coconstruction des connaissances beaucoup plus riche que la simple utilisation des manuels de classe et du matériel didactique grâce aux échanges entre les pairs.





- Exemple d’utilisation pédagogique des blogues : Les cyberportfolios du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska

- Signets collaboratifs portant sur l’usage pédagogique des blogues.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 8397 / 1802458

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Vers un changement de praTIC   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.24 + AHUNTSIC

Creative Commons License